DESIGN GRAPHIQUE : CAROLINEBARDINET@GMAIL.COM / REDACTRICE EN CHEF : MAUD.TORRE76@GMAIL.COM / CONTACT : BAROUDEUSECULINAIRE@GMAIL.COM

MAROC

Elle réunit tous les légumes pour le tajine du midi, les rinces, les épluches, les coupes soigneusement en morceaux. 

Elle désosse un poulet, une bonne dose d'huile d'olive dans le fond d'un plat en terre cuite, des oignons, de bonnes pincées de cumin, du piment doux et du sel.
L'odeur de l'huile chaude se répand dans la maison, les morceaux de viande sont mis à revenir avec les épices pour renforcer et exalter les saveurs.
Malgré le couvercle un parfum appétissant indique à Sheia de recouvrir la viande avec les légumes soigneusement disposés et d'arroser d'un bouillon..
Il n'y a plus qu'à attendre que ça mijote lentement à l'étouffée.

1/1

LE SAVIEZ-VOUS ?

- Le mot "Tajine" désigne en effet à la fois le contenant (dans lequel on cuisine), la préparation que l'on a cuisinée et le plat que le consomme.



- Les épices indispensables sont le curcuma que l'on l'appelle aussi safran du pauvre (il colore et parfume nos tajines) et le cumin moulu ; il s'impose dans tous les plats marocains (attention à ne pas avoir la main trop lourde pour laisser la place aux autres épices).



- La préparation d'un tajine est saine car la cuisson à l'étouffée permet aux produits utilisés la conservation de tous leurs bienfaits.

Au Maroc, selon les saisons, chaque tajine a un goût unique et différent. On y décèle un large panel ; dans les régions côtières le poisson est à l'honneur tandis que dans les montagnes, on se laisse surprendre par un mélange sucré-salé accompagné de fruits frais et secs.